top of page
Rechercher
  • Eric Natalini

DPE l’impact sur les accords de prêts.

Pour les demandes de crédit immobilier qui concernent un investissement locatif, les banquiers s’intéressent de plus en plus aux performances énergétiques de la copropriété afin de savoir quel type de bâtiment (sur le plan énergétique) leur établissement de crédit finance. Ainsi, si le bien immobilier financé concerne un bien déjà loué, la banque anticipera un éventuel départ du locataire dans un ou deux ans. Elle s’interrogera alors sur la faculté de relouer le bien en l’état ou sur la nécessité d‘effectuer des travaux de rénovation énergétique dans le cas où ce dernier serait un logement énergivore interdit à la location d’ici quelques années. S’il est nécessaire de faire des travaux pour remettre le bien en conformité, la banque anticipera potentiellement une mise en pause des revenus locatifs permettant de rembourser les mensualités le temps que la rénovation soit effectuée.

Pour les professionnels de l' immobilier , les performances énergétiques des biens immobiliers acquis sont d’ores et déjà étudiées lors des demandes de financement des marchands de biens. Certaines banques se sont posées la question de poursuivre ou non le financement des marchands de biens achetant et revendant des passoires thermiques sans réaliser les travaux nécessaires à l’amélioration de la performance énergétique. En réponse à cette question, plutôt que de stopper cette activité, ils ont décidé d’octroyer des crédits avec une marge plus faible aux marchands de biens effectuant des opérations d’achat-revente de bâtiments plus performants sur le plan énergétique.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page