Rechercher

Immobilier : le top 5 des villes les plus demandées dans chaque département d’Ile-de-France

Quelles sont les villes les plus recherchées par les acheteurs immobiliers franciliens... et pour quels budgets ? Le Crédit agricole Ile-de-France donne en exclusivité pour Capital de nouveaux éléments de réponse.


https://www.google.fr/amp/s/www.capital.fr/immobilier/immobilier-le-top-5-des-villes-les-plus-demandees-dans-chaque-departement-dile-de-france-1379431%3famp

https://www.google.fr/amp/s/www.capital.fr/immobilier/immobilier-le-top-5-des-villes-les-plus-demand

Quel est le point commun entre Boulogne-Billancourt, Asnières-sur-Seine, Saint-Maur-des-Fossés et Colombes ? Ces quatre villes font partie des communes les plus recherchées par les acheteurs franciliens. C’est en tout cas l’un des enseignements que l’on peut tirer d’une étude réalisée par le Crédit agricole Île-de-France. En étudiant les dossiers de prêts (anonymisés) de ses clients, la banque avait alors pu identifier les trois départements les plus convoités depuis un an : l’Essonne, les Hauts-de-Seine, et la Seine-Saint-Denis. Et dans ces trois secteurs, elle avait pu isoler trois villes phares pour les emprunteurs. Pour Capital, la banque mutualiste a été en mesure d’aller encore plus loin. Dans chaque département d’Ile-de-France, le Crédit agricole a fait ressortir à notre demande les cinq villes (ou arrondissement, dans le cas de Paris) les plus convoitées par les acheteurs. Ce qui permet de dessiner un contour plus précis des dynamiques locales. Au niveau régional, la banque a également été capable de réaliser un Top 20 des communes les plus convoités par ses clients l’année dernière.

Ruée sur les Hauts-de-Seine et les appartements parisiens

Voici donc les secteurs phares de la région. Parmi les 20 “spots” où les transactions ont été les plus nombreuses, 8 sont des arrondissements parisiens. Pour le reste, les communes des Hauts-de-Seine trustent les demandes. On en trouve également 8 dans le classement : Boulogne Billancourt, Asnières-sur-Seine, Colombes, Rueil-Malmaison, Clichy, Issy-les-Moulineaux, Clamart et Antony. Au total, ce département a représenté 20% des projets d’achat en Île-de-France cette année. En revanche dans l’Essonne, qui représente pourtant 18% des dossiers de prêts chez le Crédit agricole, la seule ville de Massy apparaît dans le Top 20 des villes les plus convoitées.

Saint-Maur-des-Fossés, ville star du Val-de-Marne

Si l’on regarde maintenant le détail par département, voici les tendances à extraire. Commençons par le Val-de-Marne, où une ville “star” semble se démarquer : Saint-Maur-des-Fossés. Il s’agit de la seule ville du département à être dans le Top 20 des plus convoitées dans la région. Pour accéder à la propriété dans cette ville, les clients du Crédit agricole ont dû débourser, en moyenne, environ 581.000 euros l’année dernière.


Yvelines : 817.000 euros de budget pour Versailles

Dans les Yvelines, les cinq communes les plus recherchées par les acheteurs sont Versailles, Maisons-Laffitte, Conflans-Sainte-Honorine, Sartrouville et Houilles. La plus chère d’entre elle est sans conteste Versailles : les acheteurs consacrent en moyenne 817.000 euros de budget à leur transaction. A contrario, la ville la commune la moins chère parmi les cinq est Conflans-Sainte-Honorine. Les particuliers y consacrent en moyenne 321.600 euros à leur nouveau logement.

Essonne : moins de 200.000 euros à Evry Courcouronnes

Massy, Evry Courcouronnes, Corbeil Essonnes, Viry-Châtillon et Massy se partagent les faveurs des acheteurs dans l’Essonne. Massy se détache comme la ville où les projets immobiliers sont en moyenne les plus chers : près de 431.000 euros en moyenne. Pour les plus petits budgets, dans la commune d’Evry Courcouronnes, le budget moyen des projets immobiliers enregistrés par le Crédit Agricole ne dépasse pas 193.000 euros.


Hauts-de-Seine : des budgets records à Boulogne-Billancourt

Dans les cinq villes les plus demandées du département, les budgets moyens dépassent 500.000 euros en moyenne. A Rueil-Malmaison, les projets atteignent ainsi 565.000 euros de budget moyen et 572.000 euros à Colombes. A Clichy et Asnières-sur-Seine, ils atteignent respectivement 602.000 et 609.000 euros. Mais le record est atteint à Boulogne-Billancourt, où les budgets moyens des projets immobiliers s’établissent à 806.000 euros.


Seine-Saint-Denis : de grands écarts de budget

En Seine-Saint-Denis, parmi les cinq communes les plus recherchées, on observe de grands écarts de prix. Par exemple, à Saint-Denis, les budgets moyens des projets immobiliers ne dépasseront guère les 291.000 euros en moyenne, et 263.500 euros à Aubervilliers. A contrario, les acheteurs sont en moyenne prêt à investir 394.000 euros dans leur logement à Noisy-le-Grand, 497.000 à Montreuil, et jusqu’à 594.000 euros en moyenne à Saint-Ouen-sur-Seine


Val d’Oise : Cergy, Sannois et Bezons très demandées

Dans le Val d’Oise, cinq villes se distinguent par leurs nombreux projets immobiliers réalisés en 2019 : Argenteuil, Sannois, Cergy, Bezons et Franconville. Parmi elle, la plus chère semble sans conteste Bezons : les acheteurs consacrent en moyenne 437.500 euros de budget pour acquérir un logement dans cette ville. A l’opposé, les acheteurs ne dépenseront que 242.500 euros en moyenne à Franconville et 294.000 euros à Cergy.




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Évolution des prix dans le 92

Les prix des appartements au m2 en moyenne dans les villes des Hauts-de-Seine au 1er mai 2021 Antony : 5146€ Asnières-sur-Seine : 7060€ Bag

C’est le moment de vendre

Redémarrage du Marché Immobilier : l’Optimisme est de mise ! Le printemps tient ses promesses, et le regain d'activité traditionnellement